Un peu d'histoire

Janvier 1975 Ouverture de 120 lits à l’initiative de la Ligue Belge de la Sclérose en Plaques.
Jusqu'en 1975, alors qu'il y a plus de douze mille patients atteints de sclérose en plaques en Belgique, il n'existait dans le Pays qu'un seul Centre spécialisé situé à Melsbroeck. La création d'un Centre wallon, spécialisé dans l'accueil de cette maladie, conjointement d'ailleurs à l'ouverture d'un Centre identique en partie flamande (Overpelt dans le Limbourg), s'est avérée indispensable.
La construction a été financée par l’opération 48.81.00 et subsides de l’Etat.
L'hôpital a été agréé en service V (hospitalisations longues durées pour patients chroniques).

1994

Le Centre est agréé sous l'indice SP-neurologique. Cet indice est attribué à un hôpital spécialisé dans la revalidation de patients atteints d'affections neurologiques.
Il y a eu une profonde mutation dans la philosophie de la prise en charge des patients.
Le personnel s'est adapté via de nombreuses formations tant externes qu’internes et les équipes médicales et paramédicales
ont été renforcées.
Nous avons procédé à l'engagement d’infirmiers(ères) diplômés(es) en remplacement d’auxiliaires de soins non diplômées pour augmenter le niveau de qualification.
La durée de séjour est en constante diminution et le nombre d'admissions augmente.
Le Centre Neurologique devient Centre Neurologique et de Réadaptation Fonctionnelle.

1992

La polyclinique a pris son essor après des travaux d’aménagement et une diversification des spécialités proposées.

1995

Le Centre entreprend la construction d’une piscine chauffée équipée de systèmes qui permettent aux patients d’y accéder facilement et toujours dans le but d’améliorer sa revalidation pluridisciplinaire.

1999

Le CNRF inaugure un centre d’hippothérapie situé derrière ses bâtiments. Le Centre en confie la maintenance et la gestion à l’asbl Hippopassion. En effet, celle-ci possède un personnel spécialisé et 14 chevaux dont la taille et le caractère sont propices à l’hippothérapie. Ils sont liés par une convention, le Centre bénéficie d’autant d’heures de prestations mensuelles et l’asbl profite des installations adéquates et propose des stages, des leçons à des personnes handicapées : autistes, trisomiques…

2000

8 habitations sociales accueillant des patients handicapés physiques qui ont conservé une certaine autonomie se sont implantées sur le site.

Depuis septembre 2000, le C.N.R.F. dispose d'une convention avec l'Institut National de l'Assurance Maladie Invalidité (INAMI). Cette convention a pour objet la prise en charge de patients atteints de la sclérose en plaques, de la sclérose latérale amyotrophique ou d'affections dégénératives apparentées du système nerveux central. Son but est d'offrir un traitement spécialisé de rééducation fonctionnelle qui bénéficie d'un remboursement maximal. Elle définit la population visée, l'équipe et l'infrastructure nécessaires, les activités de rééducation proposées et les objectifs poursuivis.

2001

Le Centre a reçu une agréation qui lui permet de prendre en charge des rééducations orthopédiques. Grâce à un atelier d'appareillage au sein de l'hôpital, il est particulièrement spécialisé pour effectuer celui-ci et la rééducation des membres amputés.

2002

Le Centre a fait construire un hall omnisports. Il se compose d'une salle de sport, une salle de musculation, une salle de relaxation, de sanitaires et de douches adaptés aux patients.

2004

Projet pilote : prise en charge de 5 patients ENVP comme centre d’expertise.

Janvier 2006

Achat d’une MR-MRS de 42 lits à Seny.