Espace photo variable

Il s'agit d'un couloir polyvalent d'éclairage permettant de très nombreuses "mises en lumière" susceptibles de modifier favorablement (ou défavorablement) le contrôle visuo-moteur des déplacements, dans ce couloir, de patients (photodépendants) présentant un trouble d'origine neurologique ou ophtalmologique. Cette technique originale concerne les patients présentant des troubles de l'équilibre et de l'orientation, des troubles du champ visuel, des baisses de la visibilité et de la sensibilité aux contrastes, des susceptibilités et gênes visuelles aux lumières fortes (éblouissements) ou faibles (assombrissements), des sensibilités aux températures de couleur ambiantes et aux verres filtrés (colorés), des perturbations lors du changement de lumière, des troubles de l'attention, un manque d'initiatives motrices et d'appétence à la marche, des difficultés dans le repérage et l'identification des caractéristiques de l'environnement… Cela peut concerner la sclérose en plaques, les Parkinson, les accidents vasculaires cérébraux, les troubles ophtalmologiques…

Ce "couloir de lumières" rend des services :

• au personnel médical et paramédical en vue de mieux comprendre les réactions des patients en fonction des modifications des ambiances lumineuses;

• aux rééducateurs du Centre Neurologique en tant que lieu photovariable d'exercices et d'entraînements neuromoteurs et psychomoteurs (activités des déplacements, activités manuelles, lecture);

• aux patients et à leur famille par la démonstration conviviale des effets de la lumière sur la conduite motrice et en leur suggérant des conseils d'aménagement intérieur et d'éclairage adapté;

• au personnel spécialisé pour pousser davantage l'observation et l'explication de l'évolution des symptômes sensori-moteurs et l'impact des correctifs médicaux, rééducatifs et environnementaux sur le comportement de locomotion (complément aux diagnostics).

Ce lieu photovariable polyvalent est doté de plus de 150 sources lumineuses programmables individuellement selon des séquences définies en fonction des buts recherchés par le personnel soucieux de mettre en évidence d'éventuels correctifs de lumière.

Cette approche environnementale (ou écologique) de la locomotion permettra le contrôle des ambiances lumineuses fonctionnellement utiles ou dérangeantes pour les patients.

L'installation des luminaires dans ce couloir et la mise en place informatisée des commandes de lumières selon des programmes variés (des milliers de possibilités) ont nécessité une longue et minutieuse étude sur les rendus visuels (la psychophysique visuelle), un important travail dans le choix des lampes, l'implantation de celles-ci et des montages techniques précis et complexes spécialement conçus à cet effet… un investissement non négligeable au plus grand profit des patients.